vivre dans la rue

vivre dans la rue

sdf chainonsJe ne peux pas me permettre de dire que je sais exactement ce que c’est, car moi j’ai du dormir dans une voiture  que pendant quelques jours, n’ayant pas d’argent pour un hôtel ou maison. Mais je peux en avoir une petite idée. Là, je vous écris, bien au chaud, dans une petite maison que je loue avec mes allocations. Je ne suis pas riche, mais j’ai un toit, de quoi manger. Je suis passée par les restos du cœur, il n’y a pas très longtemps aussi…je sais comment la vie peut être cruelle. Je sais aussi la chaleur humaine que dégagent les bénévoles dans les associations, qui font un travail que le gouvernement devrait faire. Mais comme il y a des associations qui s’en occupent… restons bien au chaud dans nos châteaux!

Bref..

On fait venir (et heureusement!!) des réfugiés, mais on, quoique fort capable, les laisse dans la rue, ainsi les citoyens sont emmerdés et encore plus en colère et apeurés, et les immigrants passent pour des quasi terroristes, vivant au froid dans la rue.

J’ai visité cette semaine, l’université populaire des grands voisins, lieu de quasi “squat” dans un ancien hôpital de Paris, où migrants, handicapés et sdf vivent tous ensemble, lieu vivant, magique, des bars, magasins de troc etc. Mais cela va être rasé pour y mettre un quartier huppé écolo. J’adore l’écolo, mais je préfère un lieu où ces personnes là, qui donc bientôt vont être dans la rue à nouveau, puissent vivre.

troc shop

Et des solutions? J’en propose une ici, parmi tant d’autres idées qu’on peut mettre en place. On peut créer des humanicity’s,  des quartiers avec des containers recyclés, comme pour les étudiants au Havre, ou à Amsterdam, l’état peut acheter des villages désertés et les faire reconstruire avec les immigrés, SDF, chacun apportant du main d’œuvre en promesse d’un logement.

Mais on nous incite la peur de l’autre, en laissant les gens dans la rue. Peur qu’on nous vole notre culture, on laisse les musulmans prier dans la rue, pour qu’on leur déteste encore plus, au lieu de leur donner un lieu de prière, on vire des personnes agées des hôpitaux à minuit, sans lieu où se reposer, car les hôpitaux coûtent cher à l’état et il faut faire de l’argent. On ne peut pas humaniser l’économie? On ne peut pas faire circuler l’argent au lieu de vouloir croître la somme que les riches ont déjà?

A quand une évolution politique?

entre temps, je continue, lentement, mais sûrement, avec notre parti, j’y crois! Car baisser les bras? NON!

 

 

1Commentaire(s)
  • Patrick LAURENT
    Posté à 12:57h, 11 novembre Répondre

    Bonjour Esther.

    Je constate tout comme toi ces désagréments.

    La France est une terre d’accueil, mais qui en réalité, ne s’en donne pas les moyens. Et loin de là…..

    C’est surtout l’image de ce pays qui importe aux politiques de tous genres.
    Une belle façade, qui permet de garder les valeurs soit disant “uniques” de ce beau pays.

    Pendant ce temps, les gens sont exclus du réseau social de terrain, comme les SDF, les personnes qui ne touchent pas assez de revenus pour vivre décemment, les retraités qui sont de plus en plus ponctionnés par un Etat qui marche sur la tête et sur NOS DROITS !

    Ton parti, tes idées, apportent des solutions viables à ces soucis. J’en suis persuadé tu sais.

    C’est pourquoi je suis à tes côtés pour les diffuser ! Les Partager !

    Le meilleur défenseur de la pauvreté, reste celui qui l’a traversé !

    Bien amicalement Esther,

    Patrick L.

Commenter

Recevoir une alerte pour tout nouvel article ?

Fermer cette fenêtre