Une gouvernance circulaire© suite 1

Une gouvernance circulaire© suite 1

cercles gouvernantsJe vous remercie de vos remarques pertinentes, cela m’a permis de comprendre que ce que je vois dans ma vision,  a besoin d’être mieux exprimé, car cela manque de clarté. Donc suite de mon article d’hier, je vous demande de visionner une image;

Imaginez un cercle avec 5 petits cercles dedans… entourez ce cercle par 5 autres cercles avec 5 petits cercles dedans.
Ce premier cercle, représente 5 personnes, 5 gouvernants qui circulent pendant 5 ans. Chaque année, il y aura l’un d’entre eux , qui a la place de représentant officiel ( pour interagir avec le monde international) et les 4 autres continuent sur place  d’agir. Tout les cinq ont la même fonction, même salaire, mais chacun vient d’un autre parti politique.

Pour mieux collaborer il y a un rôle d’animateur/ facilitateur qui ne vote pas mais rappelle les règles du jeu, pacifie les conflits, rend compte aux électeurs, suit des indicateurs d’atteinte des objectifs promis, etc.

C’est lá que je dois expliquer que les citoyens tout comme maintenant, peuvent créer des partis et se faire élire. Mais ce sont les 5 premiers partis élus par le peuple qui seront mis en place. Peu importe le nombre de votes qui se sont portés sur les uns ou les autres, chacun des 5 aura une place égale, et donc il y aura 5 dirigeants qui doivent collaborer ensemble.

(Par exemple un parti A fait 30%, un parti B fait 20%, un parti C fait 12%, un parti D fait 9%, un parti E fait 4%, les autres partis faisant moins que 4%, il y aura un représentant du parti A, un représentant du parti B, un représentant du parti C, un représentant du parti D, un représentant du parti E, et c ‘est tout.)

Il faut imaginer ce nouveau système, comme un tout autre système, ne plus le comparer a la manière de fonctionner actuelle, sinon on reste sur le système pyramidal, et ce que je veux est un système le plus équitable possible.

Donc partons de ce principe circulaire.©

Au centre le cercle avec les 5 dirigeants.
Autour 9 cercles avec 5 dirigeants principaux, dont chaque dirigeant circule et fait le représentant de ce cercle une seule année durant les 5 ans de mandat. Chacun de ces cercles représente un objet, par exemple: un cercle d’économie, Un cercle de société, Un cercle de la santé etc.

Chacun des 5 dirigeants s’occupe de l’ensemble des dossiers dans ce cercle pendant un an et ils se partagent toutes les informations, pour que celui qui représente ce cercle  cette année là, puisse tout raconter au cercle des “présidents”.
Ces 5 représentants par cercle  qui entoure le cercle du milieu , seront votés pendant les élections présidentielles, étant sur leur liste.

Ensuite, il y aura 2 grands cercles, l’un avec des personnes indépendantes, venant de par exemple des cercles régionaux qui créeront des cahiers de doléance , qui font des propositions de loi. Une fois une proposition crée, il y aura un représentant de ce cercle, qui connaît parfaitement ce dossier et en fait objet a un deuxième cercle, qui, eux seront tires au sort parmi les citoyens qui devront de cette façon partager au devoir citoyen, de voter ou pas pour cette proposition. Ces électeurs seront au maximum 201de personnes, tout l’ensemble du corps électoral ne pouvant être convoqué qu’une fois pour sanctionner chaque proposition de loi. Ces personnes qui voteront cette proposition seront remboursées de leurs journées par l’état, comme dans les grands tribunaux quand on fait appel à un juré.

Bien sur, je ne parle ici que des premiers cercles, ensuite on pourra l’étendre plus loin.

Pour moi, ceci représente un système plus équitable, qui a l’avantage d’empêcher au maximum les  conflits d’intérêts et d’inciter à collaborer plutôt que de diviser. Trouver des compromis, plutôt que des séparations. En plus le peuple sera plus impliqué. Bien sur, on va me dire, que faisons nous si les 5 dirigeants (présidents) ne se mettent pas d’accord? Bien, cela aussi fonctionne avec la majorité. Ils voteront. Et si trop de problèmes, ils risquent des nouvelles élections et de perdre leur place à jamais.

je vois une autre avantage, toutes ses députées que l’on a maintenant et qui souvent ne viennent même pas voter, n’ont plus besoin d’être. Plus de sénateurs non plus. Donc suppression de l’Assemblée Nationale et du Sénat. Budget gouvernemental bien réduit, moins d’impôts. Une façon de gouverner qui incite à collaborer au lieu d’avoir des oppositions. Bien sur ils n’auraient pas tous les mêmes idées, mais cela aide justement à renforcer et trouver des failles. Plus de salaire pour la première dame non plus. Tout est évolutif, participatif et la droite et la gauche de maintenant ne seront plus des opposants, mais des collaborateurs.

Voila… j’attends vos suggestions?

 

ps j’ajoute ici que il y aura néanmoins la séparation entre trois cercles; le cercle de propositions et création de loi, le cercle judiciaire et le cercle gouvernance qui exécutent, chacun de ces cercles fonctionnant aussi en circulaire.

 

4 Commentaires
  • marc hornblower
    Posté à 17:19h, 31 juillet Répondre

    pas le temps d’analyser maintenant, mais beaucoup de choses à dire sur l’idée de communotarisme, etc…

  • Anne Marie Hottart
    Posté à 23:25h, 31 juillet Répondre

    tu dis de garder les partis, moi je suis un choya embêtée il y a des gens que j’aime bien et qui valent la peine mais je n’aime pas leur parti que “faire”

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 23:31h, 31 juillet Répondre

      helas ce sera pareil encore on vote parfois juste pour la personne….

      • Anne Marie Hottart
        Posté à 11:36h, 03 août Répondre

        pas de parti mais du genre :” Esther Kooiman > groupe de l’écologie ” ou ton département ou AM Hottart > groupe Namur (si c’est belge ou goupe belge si c’est européen

Commenter

Recevoir une alerte pour tout nouvel article ?

Fermer cette fenêtre