un jour nous serons “ces vieux”

un jour nous serons “ces vieux”

employé ageLoi du travail, baisse des retraites, pouvoir d’achat, augmentation d’espérance de vie… les mots qui touchent. Et derrière ces mots, il y a encore plus de maux que l’on puisse s’imaginer.

Regardez autour de vous. Au bureau par exemple. Il reste encore beaucoup de vieux? (quand je dis vieux, je m’y inclus, étant entre 45 et 55) On en voit de moins en moins. Pourquoi? Parce qu’on n’aime pas leur look dépassé?

Il est bien plus rentable maintenant d’engager des jeunes, parce qu’on dit, qu’ils sont plus enthousiastes, ne répondent pas encore, car ils n’ont pas encore assez d’expérience pour pouvoir le faire à juste titre,  sont plus vites. Mais surtout, surtout moins chers!

Surtout avec la nouvelle loi pour l’emploi, il est plus facile de trouver une excuse de virer des personnes, donc virons les vieux, plus expérimentés, donc plus chers (oublions leur fastidieux talent de sagesse, connaissance de la dite société qu’ils risquent de faire profiter aux autres) et plus qu’ils accumulent des années, plus chers de les licencier, donc tant qu’à faire, faisons le vite. Oublions qu’en connaissant l’histoire de cette société, les éventuels scandales et sagesse de qui ont peut faire confiance ou pas, puisse apporter de la connaissance du comment ne pas commettre les mêmes erreurs stupides. Non, les vieux, c’est out! à la porte!

Du coup sur le marché du travail, il y a une richesse de personnes expérimentées qui cherchent du boulot. Mais de moins en moins de personnes intéressées à les engager, surtout que ceux qui engagent le personnel, sont eux aussi, jeunes, et n’ont aucune idée de l’avantage que nos “vieux” puissent nous apporter.

Et comme l’espérance de vie est plus longue, les retraites coûtent plus chers, donc baissons cela aussi.

Cette politique de mettre les vieux à la porte, va finir par coûter encore plus cher, mais personne n’y pense où bien il n’y a que moi? Et ce problème ne me concerne même pas, pourtant j’y pense. Nos anciens ont aussi un pouvoir d’achat, d’ailleurs c’est une marché de plus en plus lucrative. Il y a de plus en plus de personnes âgées qui peuvent dépenser, si on leur donne les moyens de ce faire.

Heureusement que la roue tourne, et ceux qui décident, un jour seront trop vieux aussi. Hélas, eux… ils ont les sous!

Que faire? faire réaliser aux personnes hauts placées la valeur de l’expérience. La valeur de ceux qui savent. On investi bien de l’argent dans des machines, mais on oublie, que les employés, si assez payés, et mise en valeur, apprécies pour ce qu’ils font, travaillent mieux, sont moins souvent malades et apportent énormément à l’entreprise. C’est là où il faut investir. C’est là, où il faut commencer à mettre en valeur. Purée c’est pas dur de complimenter quelqu’un pour un travail bien fait. C’est pas compliqué de voir qu’investir dans les humains, finira par apporter plus d’argent, bien être et joie d’aller au boulot le matin.

Vous voulez quoi? gagner des sous vite fait mais ensuite couler?

Ou bien, un lieu de travail qui dure dans le long terme?

car oui, vous aussi, un jour, vous seriez vieux!

pensez y!

 

 

Vous adhérez à mes idées? Vous adhérerez certainement à notre parti, j’aimerais pouvoir vous voir parmi nous: chainons.org

 

5 Commentaires
  • Patrick LAURENT
    Posté à 16:16h, 23 novembre Répondre

    “Virer le vieux !” Pour moi, est synonyme de perte de richesse.
    Cette richesse des compétences, de l’historique de leurs métiers, de leurs aventures négatives, qui comptent nécessairement, mais surtout Positive. Pour amener une entreprise plus loin, plus haut.

    Nous vivons depuis quelques temps, un décalage entre l’expérience du terrain, et les recherches des sociétés. Qui visent avant tout le “payer moins cher”, le “moins investir possible”.

    C’est un cercle vicieux, car les personnes d’un âge certain, les retraités, coûtent cher à notre société.
    Alors qu’à l’inverse, les “jeunes” ne cotisent pas assez avec leurs modestes revenus du début.

    Une logique contraire au fonctionnement de l’Egalité, de la Fraternité.

    Les politiques doivent entrer dans une nouvelle philosophie du travail.
    Dans un système équitable, réaliste et bénéfique pour ceux qui apportent de la valeur à l’entreprise.

    Bien à vous Esther

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 19:07h, 23 novembre Répondre

      et oui, à nous de changer les choses car la haut ils ne le feront pas 😉

  • Stef Cioran
    Posté à 16:41h, 23 novembre Répondre

    Juste un aparté, répondant à un concept cher à notre société: et évoqué dan le commentaire précédent: le concept d’égalité est en fait assez surestimé. Car que veut-il dire en fait? Qu’un clodo sera traité comme un autre clodo? Waaaa superrrrrr! Et si on le remplaçait par la notion d’équité, qui fait que le moins bien loti sera plus aidé que celui qui a beaucoup d’atouts à la base?

  • DM
    Posté à 21:14h, 24 novembre Répondre

    Oui, on oublie souvent dans notre société de considérer « ces vieux » comme ils devraient l’être.
    Pourtant, comme le disait si bien Estienne « Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait » .

    Dans ce domaine aussi, on assiste à une régression de la société occidentale ; la famille a changé et elle ne laisse que peu de place aux anciens : plus de temps à leur accorder, plus de place pour les accueillir…alors qu’autrefois, ou comme cela se fait dans d’autres pays, les familles s’occupaient de leurs anciens.

    Cette société actuelle exigeante, intolérante et égoïste où l’on considère qu’une personne reste jeune tant qu‘elle est capable d’acquérir de nouvelles habitudes et de tolérer l’intolérable.
    Trop de « vieux » sont malheureux, isolés voire abandonnés et pourtant, nous sommes le miroir de TOUT ce qu’ils nous ont légué.
    Comme la retraite, la dépendance porte une vision très négative sur la vieillesse, alors qu’elle n’est pas représentative de la majorité des personnes âgées.

    MAIS, l’espoir est permis, comme le pensent beaucoup de sociologues.
    On sait que notre démographie est vieillissante et que le nombre de personnes âgées va exploser.
    De ce fait, la vieillesse va toucher tout le monde !
    L’espérance de vie augmentant, beaucoup « d’inactifs » sont aujourd’hui plus actifs que les « actifs ».
    La révolution à venir serait celle du temps qu’offre la vieillesse. Ce temps libre va modifier l’économie et réintroduire du local, du faire soi-même.
    Les « vieux » sont moins pressés, ils font durer et réparent les matériaux, en opposition avec la culture du tout jetable.
    C’est un tout, les transitions démographique, énergétique et démocratique sont liées.
    En effet, les personnes âgées peuvent faire émerger une société plus douce, moins pressée, moins consommatrice.

    Et dans le monde du travail ?
    Qu’on le veuille ou non, le monde du travail va devenir intergénérationnel du fait du vieillissement de la population, cela est un atout. Le déni et le mépris entre les générations devra cesser.
    Ce monde remplacera la logique de compétition par celle de la coopération et de la transmission.
    On devra accepter que la Course puisse s’arrêter, que l’on sorte de la quantité pour valoriser la qualité, on ira moins vite mais on fera mieux, on produira moins et on gâchera moins.

    Une société vieillissante devrait contribuer à changer le paysage de l’emploi.
    On va vers les métiers de services aux personnes, du prendre soin (le « Care » pour les anglophones). En résumé, des métiers de l’humain.

    Certes, l’État ne peut pas tout faire, il devra s’appuyer sur les collectivités locales, territoriales et sur les acteurs de l’économie sociale (associations, entreprises, mutuelles…). L’expérience, le savoir faire et le savoir relationnel des seniors sera valorisé. On sera obligés d’adapter les conditions de travail pour favoriser une meilleure mobilisation des plus âgés; et cela aura des effets positifs pour les jeunes, qui vieilliront moins vite au travail grâce à ces aménagements.

    Etre vieux, c’est être jeune depuis plus longtemps que les autres…

    Peace.

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 12:31h, 25 novembre Répondre

      ooooooh j’adore cette phrase “Etre vieux, c’est être jeune depuis plus longtemps que les autres…” je vais la piquer!! et oui, cela resume tout!! merci, merci

Commenter

Recevoir une alerte pour tout nouvel article ?

Fermer cette fenêtre