Sex

Sex

Parlons un peu de cette “chose” tabou mais que pourtant la plupart d’entre nous pratiquent. Cette chose, si belle, si intime, qui pourtant provoque autant de jugements, de mauvaises compréhensions et  de disputes et discordes/

Parlons Cul quoi!

Voilà, comme je vous ai montré ici, je suis pour la liberté de chacun de choisir son métier et surtout de nous protéger autant que possible, du mauvaise usage de ce métier.

Je suis pour le fait qu’on puisse (nous, les adultes!!) visionner le porno si cela nous fait plaisir, mais je suis contre le fait que les jeunes puissent le regarder. Car, on voit bien, beaucoup de jeunes ne font pas de distinction entre ce qui se passe dans le jeux vidéos et les films porno. Dans les banlieues il y a des filles qui se font violer par des groupes de jeunes et une fois interrogés ces jeunes, ils ne comprennent même pas ce qu’ils ont fait de mal!!

Appuyer sur le bouton “j’ai plus de 18 ans” est ridicule sur le net, et malheureusement la plupart de ces sites se trouvent hors porté et on ne peut pas les empêcher de diffuser. Personnellement je préférais la vente en direct à des adultes (ce qui n’empêche pas les jeunes de fouiller dans les affaires des parents mais bon, c’est déjà moins “banal”)

C’est pas le porno qui est le problème, c’est la façon dont on peut facilement l’obtenir. Sa banalisation. C’est aussi l’éducation des parents qui ne leur expliquent pas que dans la vraie vie cela ne se passe pas comme ça. On préfère éviter le sujet, ou bien penser que nos jeunes ne regardent pas ça. Soyons lucides, on était tout autant curieux à leur âge!

L’éducation Nationale aussi devrait être un peu moins hypocrite. Enseignons le sex! Soyons plus directs, les jeunes d’aujourd’hui le sont, eux. Expliquons ce qu’est un clitoris, une fellation, et…ce qu’est le respect pour la femme. Expliquons ce qu’est le fantasme et ce qu’est la réalité. Expliquons que dans les films il n’y a pas d’émotion, et que c’est comme dans toute sorte de film, une comédie, un jeu d’acteurs. Parlons du plaisir et la différence entre plaisir à deux, et plaisir égoïste. Mon Dieu, parlons! Expliquons que l’amour et le sexe, n’est pas forcement la même chose.

Que le sex entre deux personnes du même sexe existe et que pour eux c’est tout aussi beau. Et que des personnes existent qui ont tellement mal vécu dans leur corps, qu’ils ont préféré changer de genre et que cela est tout à fait normal. Hier, mon fils a rigolé en voyant un homme (visiblement, habillé en tant qu’homme) avait une poitrine. Pourtant, je l’ai élevé à être sans jugement, m’acceptant pour qui je suis, ce que j’ai fait etc. Pourtant il a rigolé. Puis, je lui ai mis à la place de ce monsieur, probablement mal dans son corps d’homme, qui a probablement subi des jugements et rigolades toute sa vie. Pareil quand ses amis (de mon fils) avaient fait quelques remarques sur sa mère (moi du coup, lol). Du coup il a compris et s’est senti mal d’avoir jugé.

Vous voyez, ce ne sont pas nos jeunes qui sont mauvais, ce n’est pas le sexe et le porno qui sont mauvaises , c’est notre jugement ou absence d’enseignement. Notre laxisme à ne pas bien expliquer. A ne pas enseigner que toute personne est une personne digne de respect… éboueur, boulangère, trans sexuel, homo avocate, ancien ou jeune. Faisons attention à comment nous nous comportons devant nos jeunes, les remarques, peut être sexistes ou discriminatoires qu’on tient devant eux, même inconsciemment, nous le faisons tous et plus souvent que l’on le pense.

Donnons des capotes aux jeunes, sans rien dire, juste laissons cela à leur disposition. Mettons cela dans nos écoles.

Mais… enseignons le respect avant tout!

 

7 Commentaires
  • Anne Marie Hottart
    Posté à 15:46h, 22 août Répondre

    C’est vrai que l’on n’explique pas et ces jeunes devenus adultes ne voient pas la limite sans compter qu’ils sont éblouis par la pub du sexe.
    Ils n’ont plus aucuns respects, et on peut dire que leur cerveau est tombé dans leur slip ils sont tellement blasés qu’ils en deviennent violents et peuvent s’attaquer à n’importe quel être vivant qu’il soit humain ou animal

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 18:28h, 22 août Répondre

      oui, c’est bien le constat que je fais. J’aimerais donner des conférences dans les écoles sur ce sujet car cela me semble important

  • marc hornblower
    Posté à 12:13h, 23 août Répondre

    la nature a horreur du vide. Si on ne reçoit pas un minimum d’éducation sexuelle de ses parents, c’est pas non plus à l’école qu’on va en recevoir. Aujourd’hui, la facilité d’internet permet de découvrir le sexe facilement, et pas forcément dans ce que ça représente dans la vie. C’est un long sujet, ton idée de conférence en écoles est intéressante et audacieuse, parlons-en si tu veux.

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 12:33h, 23 août Répondre

      oui, la pensée m’est venue car qui de mieux de parler de ce qui se passe dans les films qu’un ex star du X?

  • Valérie RULLAUD
    Posté à 10:20h, 24 août Répondre

    Bonjour Esther, complètement en phase avec ce que tu écris.En matière de sexualité, nos jeunes apparaissent si peu préparés…La pornographie n’a rien à voir avec l’Amour. Du point de vue de la femme, je dirai qu’avec le porno, on est dans le visuel, ce qui correspond davantage aux fantasmes masculins. Un film porno fait par une femme ne peut pas donner la même chose à moins qu’elle ne tombe dans les mêmes travers. Peut-être pourrais-tu nous en dire davantage…??? Le porno, n’est pas un problème en soit…c’est surtout l’envers du décors…la souffrance physique des femmes et surtout l’image de la femme qu’il montre….tout cela dans le but d’assouvir les fantasmes masculins. Et c’est surtout une distorsion de la réalité pour les jeunes qui n’ont pas d’expérience sexuelle. Le sexe, ça n’est pas ça…!!! Et comme tu dis : Parlons en !!!….Faut arrêter d’être faux cul… Et ça n’est pas en effet la pauvreté de l’Education sexuelle à l’Ecole qui va nous dédouaner de prendre nos responsabilités…Pour ma part, je préfère parler de “sensualité”….Il existe un site pour les ados que je trouve très bien fait : http://www.educationsensuelle.com/ Bien à toi ma Belle . Valérie

  • Steph Ghesq
    Posté à 17:50h, 31 août Répondre

    Je te donne raison, les mises au point répétées sur cette vague du porno gratuit et ses conséquences s’imposent. Je pense même que l’on doit orienter la focale sur 3 points.
    1/ Contrairement aux déclarations de féministes qui n’ont jamais vu de porno plus de cinq minutes, le problème n’est pas la “soumission” des femmes dans le porno – y compris amateur – mais leur facilité. Leur facilité à dire “Oui” avec presque n’importe qui et à chercher le sexe pour le sexe comme si la psyché désirante de la majorité des femmes était, somme toute, comme celle d’un homme lambda.
    2/ Un tournage porno professionnel est sans cesse interrompu, la relation sexuelle ne s’installe pas, n’a pas le temps de fleurir, le montage fait tout ensuite, et le plaisir est souvent bref pour les acteurs et actrices.
    3/ Les reportages subtilement élogieux sur les boîtes échangistes et le libertinage ne fait pas avancer les consciences. J’en atteste pour avoir connu une sexologue, une ancienne voisine, qui a vu à plusieurs reprises dans son bureau des couples détruits par ces pratiques, à cause de la jalousie ou d’une voracité sexuelle devenue presque incontrôlable, sans compter les enfants angoissés. Cesser d’être élogieux sur le principe du libertinage et admettre, je dis bien admettre, qu’il peut y avoir des conséquences né-ga-tives. ( et je ne parle pas de la qualité ” énergétique” qui émane d’une femme, par exemple, qui ne peut plus se passer de son gang-bang hard mensuel, ce qu’elle dégage, après un certain temps, est poisseux.)
    Quant à ton fils qui rit de l’homme avec des seins, tu as eu bien raison de réagir, bien que son rire nerveux soit compréhensible…j’en ai moi-même eu un, l’autre jour, en voyant la photo de l’homme enceinte : l’anglais, une femme devenue homme ayant gardé son vagin et qui, enceinte, posait telle une maman épanouie lol…c’est parfois un peu chaotique, tout ça.
    Tu es sûrement la bonne personne pour aider à “humaniser” l’actrice porno dans les jeunes consciences…

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 17:55h, 31 août Répondre

      ah oui, j’avais même pas encore reflechi sur l’aspect que pendant les tournages il y a des coupures et en vrai cela est tout autre… ainsi que d’accepter de coucher avec n’importe qui, n’importe quand, baisse l’estime qu’on a de nous mêmes (j’en sais quelque chose, quand j’etais tres jeune, je pensais à chaque fois que le mec allait rester avec moi si je couchais, faux!!)

Commenter

Recevoir une alerte pour tout nouvel article ?

Fermer cette fenêtre