ne baisons plus (la planète)

ne baisons plus (la planète)

cicogne avec bébés“Dieu les bénit et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre et soumettez-là. Dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tout animal qui rampe sur la terre.” Genèse 1.28

Et il faut avouer, qu’on l’a bien écouté depuis! Moi la première, hein?  Effectivement on avait bien besoin de nous multiplier, surtout après la seconde guerre mondiale, repeupler nos pays était urgent.

J’adore les grandes familles, où chaque enfant aide à élever ses petits frères et sœurs. La maman toujours enceinte et toujours envie de son mec. C’est beau l’amour. C’est beau les mômes. J’adore les miens et amoureuse comme je le suis, j’aurais aimé en donner un à mon mien. Mais j’ai pris la sage décision de me faire stériliser à 39 ans. J’ai dit “sage” car je me rends compte que cela aurait été une décision inconsciente, pas sage, d’en refaire. J’aurais bien sur, pu adopter, cela aurait été sage.

Donc en aucun cas je me permets de juger les grandes familles. Mais… je pense que maintenant, à partir d’aujourd’hui va falloir faire en sorte que ces enfants que nous avons, auront un futur! Qu’il y aura assez de nourriture sur cette planète pour eux. Que l’air soit encore respirable. Qu’il y aura encore de la place pour des arbres qui nettoient l’air, de la place pour habiter.

La seule et unique sage décision, il me semble, est de nous rendre compte qu’il n’est plus possible d’avoir plus de deux enfants par couple, moins, si possible.  D’apprendre à nos enfants que c’est la seule chance de survie que de ne pas vouloir plus d’enfants que deux. Que cela est un acte d’amour envers eux. C’est parce qu’on les aime plus en faisant moins d’enfants. Qu’on aura aussi plus de temps et de l’argent pour élever deux enfants au lieu de 3 ou 4.

Oui, mais en Afrique ils se multiplient comme des petits pains!

Déjà une chose à prendre en compte, est que la mortalité en Afrique des enfants est énorme et rarement plus de deux enfants survivent. Et de deux, c’est à nous de donner l’exemple, de leur aider à utiliser la contraception, à arrêter d’appauvrir leur terre pour qu’ils ne meurent plus de faim et maladies.

Je pense que le système qui fait que les allocations familiales augmentent à partir du deuxième enfant, devrait s’arrêter au deuxième enfant… bien sur, à partir de chaque troisième enfant né maintenant, ceux qui sont nés avant garderont leurs prestations.

Pareil pour les accouchements, si on veut un troisième ou énième enfant, pas de problème, cette liberté reste, mais à votre charge. Scolarisation, pareil, à votre charge. Bien sur, pour des naissances multiples ainsi que pour les enfants adoptés, il y aura une exception.

Je propose aussi qu’à partir de chaque naissance on propose automatiquement (mais en choix libre, pas une Imposition) la stérilisation de la femme et/ou de l’homme.

Et.. tada! Une récompense pour chaque femme qui se fait stériliser après la naissance de son premier enfant et une prime pour chaque femme n’ayant pas eu d’enfant une fois arrivée à la ménopause.

Bon, vous pouvez y aller, tapez moi dessus, mais prenez au moins conscience que si vous aimez vraiment profondément vos enfants, vous feriez tout pour les protéger et de leur donner un futur vivable. Soyez donc responsables de vos choix!

Imaginez vous ceci:

3 Commentaires
  • marc hornblower
    Posté à 11:46h, 09 août Répondre

    Deux enfants par femme (par couple), c’est le maintien de la population et le renouvellement des générations. C’est aussi la majorité des aspirations des femmes dans nos pays occidentaux. Le problème est dans le reste du monde, souvent des pays moins développés. Afrique, Asie …. Il y a eu la politique de l’enfant unique en Chine, qui a contribué à faire baisser la natalité de manière très autoritaire. Je pense que la “régulation” de la natalité passe d’abord par l’éducation et l’information (des femmes ET des hommes) et l’usage du préservatif (à distribuer gratuitement et massivement), Il faut que les gens comprennent que la planète ne peut pas nourrir tous les humains qu’elle porte (ou supporte). Faire des enfants qu’on ne peut pas nourrir ???

  • Anne Marie Hottart
    Posté à 14:51h, 19 août Répondre

    Je suis d’accord d’ailleurs c’est ce que j’ai fait, pas plus de 2 enfants et avant mes 30 ans et si j’en avais pas eu, j’aurais pas suivi de traitement pour en avoir!
    et comme vous le dites Esther et Marc c’est une question de survie de la planète et le bien-être des enfants

Commenter

Recevoir une alerte pour tout nouvel article ?

Fermer cette fenêtre