Handicap allocations

Handicap

Les personnes handicapées sont déjà pénalisées dans la vie de tous les jours, ne pouvant peu ou pas travailler. Le fait que le AAH (allocations des adultes handicapés) existe, est une très bonne chose. Même si vivre avec 806 euros est finalement très difficile.

Il n’est pas facile d’obtenir ces allocations, donc très difficile d’en faire, ce que l’on appelle, “du profit”. Appeler cela de l’assistanat est injuste et discriminatoire.
Dans une vie de couple, dont les deux personnes sont en bonne santé, les deux peuvent, si tel est leur choix, travailler et gagner des revenus pour la famille.

 

Bien sur, dans certaines couples, le choix peut être que la maman ou le papa reste à la maison et ne gagne pas de salaire et le couple vit avec un seul salaire.

Ceci est un choix.

Il est injuste d’imposer le choix d’un seul salaire à ceux qui n’ont pas le choix de pouvoir travailler.Car ils ne peuvent pas du à leur handicap.

 

Par contre, dès qu’un couple se forme et il décide de vivre dans la même maison, le salaire de la personne valide, pour l’état, devient le salaire des deux. Il incombe à la personne salariée de prendre en charge la personne handicapée, ce qui devient un deuxième handicap, car la personne invalide perd son autonomie financière.

 

Je pense que cela est injuste et porte préjudice et je propose de changer cette loi en faveur d’une vie financièrement plus autonome (même si cette dernière doit dépendre de l’état) possible.