Gouvernance circulaire©-le vote de présidence

Gouvernance circulaire©-le vote de présidence

cercle des présidentsOui, cool tout ça, mais comment vote-t-on pour ces 5 personnes  qui vont nous représenter?

Voilà ce que je propose, les partis qui se présentent aux élections, présenteront chacun une liste avec toutes les personnes qui seront mises en place, une fois élues. Donc, un “président”, un “ministre” de chaque cercle, par exemple: Monsieur A pour président, madame B, pour “ministre de la santé’, madame C pour “ministre de la justice” etc.

Comme ça on peut en avance savoir qui va être mise en place en votant pour quel parti. Avantage étant qu’il n’y aura plus de copinage de dernière minute et que les citoyens peuvent voir l’éventuel compétence de terrain ou d’études leurs prochains “ministres” auront.

Les cinq auront exactement les mêmes devoirs, salaires, responsabilités et fonctions (à définir dans un prochain article) seront en place pendant 5 ans, chaque année, il y en a l’un d’eux, chacun à son tour, qui assume en plus le rôle du représentant officiel et public. Plus de rôle de premier dame, cela sera obsolète. Comme c’est un travail partagé, et une fonction d’honneur, je propose des salaires allant dans ce sens, à définir plus tard, mais plus des salaires exorbitants de maintenant, car ils seront 5.

Aussi n’y aura plus d’immunité parlementaire, si on fait une connerie on court le même risque que chaque citoyen.

Bien sur, aucune personne possédant un casier judiciaire, cela me semble évident!

Les 5 listes avec les meilleures scores, auront leur place dans les cercles, peu importe la hauteur de score.

Comme les partis devront travailler ensemble, il y a bien sur des votes entre eux pour certains sujets et le vote le plus favorable aura gagné. Par contre si il y a trop de blocages entre eux et qu’ils n’arrivent pas à se mettre d’accord entre eux comme des adultes, leur gouvernance s’arrêtera et il y aura des nouvelles élections, ce qui ne sera pas dans l’intérêt de personnes. Au début va falloir les forcer à apprendre de travailler ensemble. Bien sur pendant les élections, ils se présenteront et discuteront ensemble en public, donc on va pouvoir observer leur façon d’interagir, ce qui va déjà présenter un challenge.

Proposition B est de voter selon Condorcet, des listes où chaque électeur coche des cases selon trois critères (je vous ferai un article la dessus très bientôt) et on calcule la liste la plus votée. Ainsi plus de risque de devoir voter “contre” quelqu’un et ainsi il y a forte chance que l’extrême droite sera éradiqué par lui même.

 

 

2 Commentaires
  • Anne Marie Hottart
    Posté à 11:35h, 08 août Répondre

    chalut
    Voilà j’ai un peu de mal avec les “partis” comment dire … j’ai des doutes ! déjà qu’ils ne s’entendent sur rien sauf pour pomper le fric du peuple. Il suffit qu’il y en a un qui a la parole facile pour diriger . Ces dernières années j’ai remarqué que les dirigeants des partis ne sont pas en accord avec les idées de leur parti (exemple: les socialistes normalement ils devraient être du peuple et bin non les président et dirigeants ont des métiers de “libéral” je trouve également qu’ils n’ont pas de l’empathie. Peut-être avec du sang neuf non pollué par les vieux jetons

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 11:52h, 08 août Répondre

      ohh oui, il faut du sang neuf.. et leur capacité de travailler ensemble ou pas, on le remarquera pendant les elections, quand ils doivent parler entre eux dans les medias, on va mieux comprendre pour quelle liste voter

Commenter

Recevoir une alerte pour tout nouvel article ?

Fermer cette fenêtre