Gouvernance circulaire©- créations de loi

Gouvernance circulaire©- créations de loi

cercle création de la loiMême dans une gouvernance circulaire, il est important de séparer deux choses; ceux et celles qui créent et votent la loi, et le cercle judiciaire.

Aujourd’hui je vous explique donc mon idée sur le cercle de  création de la loi. Bon ne prenez pas en compte mon terrible manque de talent de dessin, je pense que l’idée principale apparaît quand même, non?

Où trouve-t-on des idées de propositions?

Plusieurs façons possible: Les représentants (présidents ou ministres) peuvent en proposer, tous les cantons auront un bureau où les citoyens peuvent travailler ensemble pour, une fois par an, proposer des lois cantonales, et un cercle d’anciens représentants va être mise en place plus tard pour proposer des lois nécessaires à la bonne gestion du pays. Ils formeront le premier cercle.

Bien sur,  cela ne veut pas dire que leurs idées sont nécessaires ou prioritaires, et c’est pour cela qu’elles passent à travers une forme de filtrage, un triage si on veut. Donc les idées venant du premier cercle, passent dans le deuxième, où se trouvent 5 personnes principales dans chaque domaine d’expertise selon la proposition de loi, chacune mise en place par chacun de “présidents” (titre provisoire).  Elles trient selon l’urgence ou l’importance ainsi que sur leur faisabilité.

Chaque proposition ainsi approuvée, passe donc nécessairement au troisième cercle, qui est un groupe de spécialistes de droit, d’économie et de sociologues.  Il met en forme chaque proposition.

Une fois mise en forme, la proposition de loi passe dans le quatrième cercle, d’abord à numéro 1, qui synthétise le projet pour le rendre compréhensible par tout et chacun.  Numéro un (le synthétiseur) passe ensuite le projet synthétisé dans la main de numéro 2 ainsi que numéro 3. Numéro 2 trouve tous les avantages d’un tel projet et numéro deux tous les éventuels désavantages.

Un représentant de chaque cercle, donc de numéro 2 et de numéro 3 emmènent ensuite le projet dans le cercle des votants.

C’est là où le vote commence. Le cercle des votants consiste en un nombre à définir, mais disons pour l’instant 201 personnes, tirées au sort parmi la population. Il y a une sorte de tribunal de propositions de loi. On présente la loi synthétisée, à ce cercle, ensuite vient l’opposition et la défense.

Les votants, seront tirés au sorte et c’est un devoir civique. Les quelques jours pour voter, seront pris en charge financièrement par l’état et leurs éventuels employeurs devront laisser la place, comme dans le cas des jurés de tribunal. Les noms des votants ne seront pas connus par d’autres personnes que celles qui ont fait le tirage et celles-ci seront tenues par le secret. Les votants n’ont pas le droit de parler avec personne en dehors de la période de vote et seront mis à l’écart. Une autre avantage est qu’on peut avoir plusieurs cercles de vote en même temps, ce qui fera en sorte que plus de votes pourront être traités simultanément et que les choses aillent plus vite.

 

Ou bien, seconde option, le cercle des votants, sera un système de vote en ligne par tout citoyen désirant de voter et les lois proposées seront mises en ligne, bien expliquées un jour avant le vote.

Une fois la loi votée et approuvée, elle sera transmise aux cercles des exécuteurs.

Les votants rentrent chez eux, la loi sera rendue public et appliquée.

2 Commentaires
  • Lo
    Posté à 14:35h, 03 août Répondre

    une vraie démocratie, consisterait a ce que le peuple vote les lois, et non des représentants.

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 16:00h, 03 août Répondre

      oui, cest à la base de mes idées.. mais comme le peuple va vite être fatigué d’aller aux urnes à chaque fois, j”ai cru bon, de faire voter les lois par des citoyens tirés au sort

Commenter

Recevoir une alerte pour tout nouvel article ?

Fermer cette fenêtre