faisons comme le lapin – économie circulaire

faisons comme le lapin – économie circulaire

lapin qui mange

Le lapin, animal qui pratique depuis longtemps l’économie circulaire, remangeant ses propres déchets et les mettant à l’œuvre à nouveau.

Bien sur, c’est une façon méga simpliste de voir l’économie circulaire et c’était surtout pour attirer votre attention sur ce sujet qui est pratiqué dans bien de pays déjà et nous sommes, comme fort souvent, assez en arrière sur cette façon de fonctionner.

Je suis fort loin d’une personne qui se connait bien dans la matière, mais je peux expliquer de quoi il s’agit en bref, à l’aide de mon cher ami Wikipedia:

L’économie circulaire vise à dépasser le modèle économique linéaire consistant à extraire, fabriquer, consommer et jeter en appelant à une consommation sobre et responsable des ressources naturelles et des matières premières primaires ainsi que, par ordre de priorité, à la prévention de la production de déchets.

Donc en bref il s’agit que les uns utilisent les déchets des autres pour recréer des produits. Et de fabriquer le plus de produits possible, qui ne créent pas de déchets.

Il s’agit de ne plus utiliser des matières premières non ré-nouvelables, et en réutilisant les déchets ou d’autres matières, on crée énormément d’emplois. Qui dit emploi, dit pouvoir d’achat.

Les bénéfices économiques sont par exemple:

  • L’économie circulaire est porteuse d’emploi dans certains secteurs. Selon le Ministère de la Transition écologique et solidaire (France), le secteur de la gestion des déchets représente plus de 135 000 emplois9.
  • Le recyclage de 10 000 tonnes de déchets nécessite jusqu’à 250 emplois contre 20 à 40 emplois pour l’incinération et 10 emplois pour la mise en décharge. En effet, le secteur de la gestion des déchets et du recyclage représente dans les 25 pays de l’Union européenne, entre 1,2 et 1,5 millions d’emplois.
  • L’économie circulaire constitue une aubaine en termes de compétitivité. Pour les entreprises, elle pourrait offrir des opportunités de développement des marchés nouveaux.
  • Elle favorise la création d’emploi locaux, généralement non délocalisables (emplois dans l’économie sociale et solidaire) et ceux dans différents domaines. Ces emplois peuvent nécessiter des qualifications élevées et des compétences bien spécifiques.
  • La réduction, l’impact de la hausse des prix et la sécurisation des sources d’approvisionnement en ressources naturelles:

Un industriel peut diminuer l’impact de la hausse des prix et sécuriser ses sources d’approvisionnement en ressources naturelles et ce par la mise en place des boucles, de matières ou de produits.

Puis, les avantages écologique ne sont même plus à démontrer…

Nous fonctionnons encore sur une économie linéaire (et pas seulement l’économie, on jette tout ce qui ne nous vas plus, même les personnes âgées, qui pourtant sont fort utiles à notre société si nous développons un nouveau mode de penser)

Je pense qu’il faut vraiment “rethink” notre mode de fonctionner, et pour faire cela, il nous faut une quantité de personnes qui en ont assez marre de ce système vieux et obsolète, qui ont envie de créer pour nos enfants et qui ont du courage.

En avez vous?

Rejoignez  moi

 

Aucun commentaire

Commenter

Recevoir une alerte pour tout nouvel article ?

Fermer cette fenêtre