Énergie quand tu nous tiens

Énergie quand tu nous tiens

centrale nucléaireOkay, me voilà bien emmerdée. J’étais farouchement opposée à l’énergie nucléaire, comme beaucoup d’entre nous. Je rêve d’un monde avec des éoliennes, panneaux solaires et autres solutions qui sont renouvelables, au contraire de ce qui pollue et qui incite à la guerre, le charbon, le pétrole.

 

Maintenant, comme bien de gens, je n’avais pas vraiment une idée des désastres écologiques que sont aussi ces sources renouvelables. Bon, pas les ressources en elles-mêmes, mais les matériaux nécessaires pour stocker toute cette énergie.

Résumons; le pétrole, polluant horrible et nos gouvernements tellement affamés du pouvoir du pétrole que cela incite à la guerre.

On utilise le pétrole pour presque tout aujourd’hui, même là où on ne l’attend pas, les voitures, le chauffage, le plastic, le goudron.

Le charbon, extrêmement polluant, presque épuisé et creuser pour l’obtenir coute la vie à des centaines de personnes.

Les éoliennes, besoin d’une stabilité de production, une excellente ressource, mais polluent la vue du paysage et donnent du bruit, les mettre dans la mer résout  en part ce problème, mais en cause d’autres. Stocker l’énergie quand il y a surproduction crée de problèmes, car les batteries sont polluantes

L’énergie solaire, a l’avantage de produire la moitié de l’électricité pour le besoin des familles qui possèdent les panneaux , mais on dépendra toujours d’autres sources et si j’ai bien compris, les batteries donnent toujours le même problème de pollution.

Bref il y a encore quelques autres solutions, mais pour l’instant rien ne remplace en totalité l’énergie nucléaire. L’énergie nucléaire, même si pas inépuisable, car besoin de sources comme l’uranium, elle est propre. Et comme nous nous devons de nous passer le plus possible des sources comme le pétrole, on arrive aux voitures électriques et nous aurions besoin d’encore plus d’électricité.

Pour l’instant la seule véritable solution reste de consommer le moins possible, même si je ne vois pas comment on va faire cela ayant des voitures électriques.

Tout ce que nous faisons, consomme de l’électricité, téléphone, ordinateur, rasoir, lave linge, sèche cheveux, autobus, chauffage, les produits que nous consommons tous les jours sont fabriqués grâce à l’électricité.

Je peux bien faire de mon mieux pour consommer moins, mais il est vrai que toute seule, cela ne changera pas grande chose. Si j’avais des sous, j’achèterais que des produits qui sont fabriqués de façon le plus écologique du monde (même si il n’existe pas encore un label qui me l’indique, sujet sur lequel je reviendrais une autre fois)

Mais comment inciter les autres de faire pareil? Augmenter le prix de l’électricité? Cela va rendre les produits encore plus chers.

enfant déformé à la suite de tchernobylBien sur, l’énergie nucléaire est le moins polluante, voire pas du tout, mais n’oublions pas que le risque zéro n’existe pas et que Tchernobyl ne s’est pas arrêté à la frontière, nous avons énormément de problèmes de la thyroïde même ici,  depuis cet accident horrible. Et ne pensons même pas aux bébés nés à la suite.

Je me casse la tête sur ce sujet, car je sais qu’on ne Peut pas vivre sans centrales nucléaires encore, mais quelle solution autre? J’aimerais qu’on me l’explique (dans des commentaires sur ce blog, pour que je puisse sauvegarder et réfléchir) comment faire pour s’en passer, comment inciter à moins consommer (surtout avec des voitures électriques)

Allez y, j’attends vos commentaires et suggestions.

18 Commentaires
  • Christophe Pourbaix
    Posté à 21:53h, 18 juillet Répondre

    Juste quelques remarques: stocker l’électricité est polluant et compliqué, qu’elle soit produite à partir d’une centrale nucléaire ou d’autre chose importe peu. A ce niveau, le nucléaire n’est pas moins polluant que les autres sources d’énergie. Les sources “alternatives” (panneaux solaires, éoliennes, …) nécessitent bien entendu de l’énergie pour être construites, et les matériaux nécessaires sont souvent très polluants, mais il faut tenir compte aussi de la pollution engendrée par la construction des centrales nucléaires, par l’infrastructure d’acheminement de l’électricité (pylônes, …), voire par les déplacements en voiture engendrés par le personnel nécessaire à son fonctionnement. Enfin, l’extraction d’uranium (ou de plutonium, …) est également polluante, son enrichissement l’est sans doute également, etc. C’est une source d’énergie qui n’est pas plus neutre qu’une autre, et qui est potentiellement dangereuse, contrairement à d’autres. La seule solution durable semble être de réduire la consommation d’énergie, ce qui ne risque pas de se produire à une échelle significative.

  • Joël Gréa
    Posté à 21:59h, 18 juillet Répondre

    La radioactivité suite à Tchernobyl ne s’est effectivement pas arrêté aux frontières, mais elle était dilué à un point qui fait qu’elle ne représentait plus de danger.

    => les problèmes que pose le nucléaire sont locaux.

    => les problèmes que posent les énergies fossiles sont globaux.

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 22:00h, 18 juillet Répondre

      oh je vous remercie mes amis, toutes ces réflexions m’aident beaucoup pour mieux comprendre.

  • Joël Gréa
    Posté à 22:01h, 18 juillet Répondre

    Les scientifiques estiment que par unité d’énergie produite, l’empreinte environnementale du nucléaire est inférieure à tout autre source d’énergie.

    En langage profane, ça veut dire que, si, le nucléaire EST moins polluant que les autres sources d’énergie.

    En outre, le nucléaire est pilotable, bien que pas autant que les centrales au gaz ou les bagages hydraulique. Il a moins besoin de capacité de stockage que les renouvelables.

    Cependant, se passer du charbon ET du pétrole (sans même parler du gaz) soit les 2/3 de l’énergie mondial mettrai le système mondial à genoux… On a besoin de toutes les alternatives sans exception.

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 22:02h, 18 juillet Répondre

      tu penses qu’un jour on trouvera LA solution ou bien on aura toujours besoin d’une multitude?

  • Huk (oui le Huk du euch Nord)
    Posté à 23:14h, 18 juillet Répondre

    Le nucléaire coûte très cher, et pollue bien plus que tout le reste, car on oublie dans les calculs le coût du démantèlement !

    Chaque boulon, chaque pièce devient un déchet irradiant pour plusieurs centaines voir milliers d’années. On doit les enfouir à des kilomètres sous terre. Pour un coût exorbitant, Un autre problème c’est de savoir qui va gérer ces déchets qui devront être reconditionnés dans les siècles à venir ?

    Pour l’instant on entasse, mais qui peut dire ce que deviendront les sociétés en charge de l’exploitation des matériaux irradiants? Je pense que dans moins de cents ans, ces sociétés auront fait faillite sous les charges que représentent ces déchets,

    Car un déchet nucléaire ne rapporte rien et une Entreprise est basée sur le profit. Les Etats prendront ils la relève ? Lorsque ces barils seront corrodés par le sel des mines ou ils sont entreposés les matériaux radioactifs pourront s’infiltrer dans les sols, contaminer les nappes phréatiques etc…

    Et penser que l’uranium sera toujours au prix actuel, c’est très naïf , les gisement ne sont pas éternels, Actuellement on en trouve au Niger et au Mali… Là ou la France défends ses intérêts en faisant la guerre pour la bonne cause… Rien à voir avec les gisements d’uranium bien sur !

    De manière générale quelle soit Nucléaire ou autre 1/4 de l’ énergie produite se perds dans le réseaux pour être acheminée. Pour l’économiser il faut donc de la produire le plus près possible du lieu de consommation !
    En ce sens le solaire, le petit ‘éolien, la turbine dans le ruisseau, sont encore le plus écologique.

    Si chaque habitation était autonome, il y aurait bien moins de déperditions. C’est comme pour la consommation alimentaire, plus tu choisis au près moins c’est polluant.

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 08:07h, 19 juillet Répondre

      huk/ heureuse de te retrouver!! oui, c’est une excellente reflexion, j’y ai pensé aussi; on reste avec consommer moins et mieux

  • Tophe
    Posté à 23:24h, 18 juillet Répondre

    On a besoin pour le moment du nucléaire car on n’a pas encore de moyen correct pour utiliser l’énergie renouvable

  • Cadet-Gefffroy
    Posté à 06:36h, 19 juillet Répondre

    Pour information … De blog à blog 🙂
    – POUR UNE FRANCE RAYONNANTE !
    (http://2013-continuum.blogspot.fr/2011/03/pour-une-france-rayonnante.html)

    – PETIT “HISTÉRIQUE” DU NUCLÉAIRE !…
    (http://2013-continuum.blogspot.fr/2011/03/petit-histerique-du-nucleaire.html)

    – PERVERSE NUCLÉOPHILIE !!!

    (http://2013-continuum.blogspot.fr/2011/03/perverse-nucleophilie.html)

    – LES CHRONIQUES DE KROLIK !
    (http://2013-continuum.blogspot.fr/2011/07/les-chroniques-de-krolik.html)

    – SARKOZY RENONCE AU NUCLÉAIRE ?…
    (http://2013-continuum.blogspot.fr/2012/04/sarko.html)

    – DE LA NUCLÉOPHILIE… À LA NUCLÉOFOLIE !!!
    (http://2013-continuum.blogspot.fr/2011/11/nucleofolie.html)

    NUCLÉAIRE : L’IMPLACABLE RÉALITÉ !
    (http://2013-continuum.blogspot.fr/2013/07/nuke.html)

  • marc hornblower
    Posté à 11:09h, 19 juillet Répondre

    bonjour Esther, désormais je ferai mes commentaires sur ton blog, c’est effectivement mieux que sur FB.

    “Énergie quand tu nous tiens”, tel est le sujet.

    Remontons le temps. Le besoin d’énergie non produite par l’activité physique de l’homme remonte à la révolution industrielle, à partir de la 2e moitié du XIXe siècle. Les progrès de l’époque ont entraîné une mécanisation des techniques et l’industrialisation. Et ceci – en vertu des lois de Lavoisier (“rien ne se crée, tout se transforme”, pour faire simple) – a initié l’exploitation des sources d’énergie disponibles sur la planète. Cette révolution s’est amplifiée et a profondément changé la société et façonné notre mode de vie “moderne”.

    Aujourd’hui, qui saurait (dans nos pays “développés”) vivre sans source d’énergie non humaine pour le chauffage (ou la clim’), la lumière, la cuisine au micro-ondes et pour visionner l’indispensable replay “les Chtis se mettent sur la gueule avec les Marseillais” sur un smartphone à batterie au lithium ?

    C’est trop facile et pas cher : on actionne un interrupteur, un bouton ON/OFF, on clique, on pompe dans les énergies fossiles sans se demander si elles sont renouvelables. Elles ne le sont évidemment pas (pétrole, gaz, charbon)., et leur prix n’est toujours pas dissuasif.
    Je suis toujours étonné que les gens continuent d’utiliser leur voiture pour aller chercher le pain à la boulangerie d’à côté malgré l’augmentation du prix de l’essence. depuis 20 ans.
    Alors, l’électricité nucléaire … C’est pas cher pour le con-sommateur ! C’est illimité (du moment qu’on trouve de l’uranium à exploiter). Et les gens se foutent royalement de savoir ce qu’il advient des déchets, sauf si on les enfouit près de chez eux.

    C’est tout le problème : rien ne se crée, tout se transforme. Et j’ajoute, sans être scientifique, “tout ce qu’on consomme se transforme en caca”.

    Bref, la société est encore (malgré ce qu’on dit) dans un cycle d’abondance, tout est à portée de clic pour pas cher. Et que ceux qui critiquent la pollution visuelle des éoliennes et des champs de panneaux solaires et autres sources d’énergie “propres” et renouvelables commencent par trouver mieux ou consommer moins.

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 11:29h, 19 juillet Répondre

      oui, fort souvent on ne se rend pas compte des réactions (nucléaires dans ce cas) de nos actions. on appuie sur un bouton… on mange un steak… on jette des produits.. excellent ton comm et merci pour l’histoire, c’est effectivement là où on s’est mise en sur consommation…

  • Déré ponsse
    Posté à 11:52h, 19 juillet Répondre

    L’énergie nucléaire actuellement est effectivement moins polluante. La question est de savoir si on a envie de prendre le risque d’un accident qui aurait des conséquences plus que désastreuses. L’avenir devrait se porter en partie sur la fusion nucléaire à chaud et peut être à froid. Plusieurs projets experimentaux sont en cours dans le monde notamment Iter dans le sud de la France. La fusion nucléaire ne présente pas de risque de réaction en chaîne, des ressources abondantes, des déchets recyclables et dont la dangerosité ne dépasserait pas 100 ans.

  • Anne Marie Hottart
    Posté à 12:13h, 19 juillet Répondre

    je me pose la question surtout quand il y a une panne de courant c’est incroyable ce que nous pouvons être dépendant de l’électricité que ce soit pour le chauffage (même s’il est au mazout ou au gaz il y a un circulateur électrique) l’éclairage (bon là encore à la rigueur on peut s’en passer) la santé, les transports , l’électro ménager (bin oui mesdames) qui nous aide au quotidien imaginez-vous laver votre linge à la main ou repasser avec un fer que vous avez préalablement chauffé sur votre poêle que vous aviez allumé très tôt etc etc pour pouvoir faire des commentaires . Je constate que nous sommes prisonniers des énergies et il serait temps pour les scientifiques de chercher une solution gratuite et qui ne détruit pas la nature
    En attendant en utiliser plusieurs cad chez moi j’utilise comme énergie le gaz propane, l’électricité et le bois (pas le charbon parce que je ne parviens pas à l’utiliser) donc j’ai un âtre ou cassette dans le salon et dans la cuisine j’ai moi-même installé un poêle à bois qui quand il est allumé en hiver est utilisé pour cuire des aliments.
    Pour le nucléaire il ne faut pas se leurré nous sommes tous contaminés d’ici à ce que nous devenions fluorescents c’est pas loin

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 12:17h, 19 juillet Répondre

      oui, comment faire sans le web, le portable, la voiture (dans mon cas j’habite dans un coin perdu) etc? faut vraiment trouver une solution

  • Pierre Matarasso
    Posté à 23:48h, 25 juillet Répondre

    Chère Esther
    Je m’occupe d’energie solaire et de sociétes a bas impact environnemental au CNRS….depuis 1974. Nous n’avons pas été très ecouté !
    Maintenant ce qui est beaucoup plus clair aujourd’hui c’est qu’il faut prendre le problème par les besoins finaux….habiter…se deplacer…se nourrir. Or il est très facile de montrer que ces besoins peuvent être entièrement satisfait….pratiquement au niveau actuel….en dépensant 4 à 5 fois moins d’energie…de materiaux…d’eau et de territoire . Se deplacer ? Des vehicules automatiques en libre service avec des moteurs de 5 a 10kw ( rapellez vous un cycliste developpe..150 watt…la première 2 cv faisait 9kw de puissance). Ces vehicules vont fonctionner 3000h par an contre 700h pour une voiture individuelle. Pourquoi automatique ? Pour qu’elles ne s’accumulent pas la ou personne ne vient les chercher. Tout ca plus des navettes a trajet variable et des trams. Habiter…bien isoler tout..recuperer la chaleur sur le renouvellement d’air…capter le soleil pour l’eau chaude….utiliser des “pompes a chaleur”…qui miracle de la physique consomment 1kw d’electricité et fournissent 3kw de chaleur ( oui..c’est possible)….delivrer l’energie en 12 volt et supprimer tous les transfos…..Se nourrir ? Etre vegetarien….1 litre de lait de soja reclame 4 fois moins d’espace…d’eau…d’energie qu’un litre de lait de vache….et c’est bien du lait (et non une boisson au soja comme le dit la loi)…. Mettez des ferments lactiques organismes très specialisés…et vous aurez du yaourt….ou du pont leveque.
    Tout cela va couter cher ? Bien sur que non ! …les micro vehicules partagés couteront 10 fois moins chers et occuperons 10 fois moins de territoire que les voitures individuelles…ils roulent 5 fois plus que ces dernières et pèsent 300kg au lieu d’une tonne et consomment 5 ou 6 fois moins d’energie. La renovation energetique ? Il faut la realiser a partir des batments existant en l’associant a une extension vers le haut ou en surface pour les pavillons de la banlieu proche. Les surfaces produites au cout de la construction et non de la speculation paieront largement l’isolation et les pompes a chaleur.

    Au total tout cela est simple…economique…sans pollution…mais il faut avoir la volonté de le realiser

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 20:59h, 26 juillet Répondre

      Voila, je pense helas que les lobbies parlent encore a notre place. merci de ce comm fort utile, cela máide dans mes reflexions

Commenter

Recevoir une alerte pour tout nouvel article ?

Fermer cette fenêtre