(dé)formons nos enfants

(dé)formons nos enfants

Formatons, surtout rentrons dans le moule. Surtout ne sortons pas du cadre!

Et cela commence dès notre petit enfance. L’école! Bien sur, on y apprend plein de choses intéressantes, on commence à lire et à écrire dès la maternelle, on joue, on mange ensemble, on dort on nous raconte des histoires. Bref on nous prépare à la société. Avec toutes les bonnes intentions du monde.

Mais…

Comment apprendre la même chose de la même façon à chaque personne, vu que chaque personne est une histoire en elle même, donc différente?

Notre vieux système scolaire est il encore “up to date” ? Car à l’époque où il fallait apprendre certaines choses et surtout les apprendre par coeur, on n’avait pas wikipédia pour trouver les réponses. Est-il vraiment utile de connaitre la date de la mort de Napoléon?Puis, on apprend bien sur l’histoire avec la vision Française, mais est-elle vraiment le seul point de vue valable? On apprend à être comme les autres, on apprend la compétition, on juge ceux et celles qui sont plus lents (ce qui ne veut pas dire qu’ils sont moins intelligents mais ont peut être simplement une autre façon d’intégrer les choses, ou d’autres talents)

Les classes sont bien trop volumineuses pour que les profs peuvent donner de l’attention à tous et surtout il ne faut pas questionner le système, le prof ou bien le sujet. Pas le temps, ni l’envie. Faut manger comme les autres, penser comme les autres, écrire comme les autres et parler comme les autres.

Pourtant les enfants tout naturellement ont des réflexions intéressantes des fois, ou remarquent des choses auxquelles nous n’avons pas forcement pensé, et c’est fascinant.

Au Pays Bas, mon pays natal, après l’école primaire, on va dans une école adapté à notre façon de penser, notre QI, ou bien nos intérêts. Chose que je trouve déjà plus adapté, mais pas encore parfait. Puis, allons en Norvège, où les classes sont plus petites, il y a un prof et une assistante qui s’occupe des enfants qui ont des questions, sans déranger le reste de la classe. Les élèves plus avancées aident les autres, pas de compétition mais une collaboration entre eleves, pas de systèmes de notes et surtout pas de devoirs et fin de la journée à 14 heures.

Niveau national? énorme!

Puis, les finlandais. Ils ont changé tout leur système, basé maintenant sur 4 heures d’école, pause déjeuner compris, apprendre l’art, culture, poésie, cuisine et des bases, mais l’importance est donné à l’élève qui questionne tout et apprend mieux dans la vie, en grimpant les arbres et en faisant de la musique ou du sport.

Niveau des élèves? L’un des plus hauts du monde!

Perso? J’ai quitté l’école à 15 ans. j’ai appris tout ce que je sais, à part lire et écrire, dans l’école de la vie. Je parle cinq langues, et apprends tout au fur et à mesure de mes intérêts. L’école ne m’a pas servi à grande chose, pourtant en dehors de ce que l’on sait, j’étais assistante dentaire, secrétaire, traductrice et autres métiers.

Et maintenant je me trouve avec le peu de temps que reste aux enfants pour être chez eux avec leurs parents, à passer ce court instant en faisant la chose que je n’ai jamais fait étant enfant; le devoirs! C’est pas un passe temps que je trouve agréable à faire avec mes enfants.

Bien sur, en France on a de moins en moins de moyens financiers, on préférè investir dans des pays comme la Libye. Pourquoi investir dans l’éducation nationale? Cela rend nos enfants bien trop intelligents, gardons les dans les normes, surtout ne bougons pas pour le développement réel de leur capacités, car cela pourrait être dangereux.

Pas assez de place? Divisons déjà les classes en deux, l’un le matin, l’autre l’après midi. Et enseignons la liberté d’expression, le respect, l’art, les philosophie, la créativité. Laissons les apprendre à travailler déjà dans des sociétés, ou dans des métiers qui les intéressent.  Ils pourraient apporter des regards frais et apprendre ce qu’ils aiment ou n’aiment pas.

Ce système est à revoir, si nous voulons des enfants épanouis au maximum de leur capacité intellectuelle ou créative.

Des idées? Je suis preneuse

 

2 Commentaires
  • remy
    Posté à 05:05h, 15 juillet Répondre

    Oui , mais non et non . L ‘ école ne fait plus et depuis longtemps , son job travail de base : l ‘ enseignement . Et quand o miracle , les enseignants enseignent , ils ce font agressés ! Et depuis quand les élèves auraient droits de donné leurs avis ? d ‘ être chouchouté ? Personnes n ‘ est mort de devoir à la maison ou de prof sadique , ou alors les pov bouts de chou fragiles , donc inapte à la Société . Ils sont la pour subir et apprendre pas à ouvrir leurs bouches !

  • marc hornblower
    Posté à 19:45h, 20 juillet Répondre

    non, oui, et non, et oui. Il y a beaucoup à discuter dans ce post 🙂
    je vais essayer de faire court sur les idées principales.
    Sur le premier point : Oui, il faut “formater”. Ce que je veux dire : enseigner les bases de base (lire, écrire, compter). Faire apprendre par coeur ces bases. s’il n’y a pas de méthode plus efficace dans le contexte d’un enseignement de masse (classes surpeuplées), donner des devoirs à la maison pour favoriser l’assimilation par un travail personnel. Car aller à l’école, c’est le travail de l’enfant.
    C’est moins rigolo que de grimper aux arbres, mais c’est mieux que travailler aux champs ou dans une mine. Le système éducatif français est daté, voire dépassé, mais il n’est pas si mauvais compte-tenu de l’abandon de nombreux parents dans l’éducation de leurs enfants.
    (à suivre,on me dérange)

Commenter

Recevoir une alerte pour tout nouvel article ?

Fermer cette fenêtre