causons sex, les jeunes!

causons sex, les jeunes!

sexe jeunesseHey vous les jeunes! Maintenant que j’ai capté votre attention, parlons un peu entre nous. Sérieux, on vous enseigne d’apprendre des trucs dans les livres, ou sur you tube. Mais avez vous déjà remarqué comment on apprend mieux par expérience? On a beau vous décrire le goût du coca, vous avez beau le regarder dans une vidéo… vous ne saurez toujours pas ce que c’est comme expérience d’en boire un.

Pensez vous sérieusement que de regarder un film porno est un mode d’emploi pour avoir une vie sexuelle?

FAUX!

Et qui suis-je pour vous dire cela? Bien, anciennement je m’appelais autrement, j’avais pour nom de scène, Zara Whites. J’ai tourné dans des films porno!

Ouah! la meuf! la honte! Grave, va falloir googliser cela!

STOP!

Je vous en parle, car je trouve important que vous sachiez quelque chose. Je suis toujours vierge!

Comment ça? Bien, à chaque nouvelle rencontre, c’est nouveau. Chaque personne est différente, chaque expérience est unique. Donc, regarder un film, ne sert à rien! du tout! en tous cas, pas jusqu’à ce que d’abord vous auriez appris par vous mêmes. Ce qui se passe dans ces films, quoique divertissant pour certaines personnes, n’a pas d’émotion, de frémissement, de saveur, de parfum, rien de tout cela. Ce n’est que de la gymnastique sexuel. Rien à voir avec ce que moi, comme vous, pouvez expérimenter dans la vraie vie.

Cette peur de ne pas être sur comment bien faire? Comment faire plaisir à l’autre? Comment est fait le corps du sexe opposé (ou même du même sexe d’ailleurs)? Mon Dieu! Gardez cette peur. Moi, je l’ai toujours. Et c’est justement cela qui est excitant, rassurant, humain. Découvrir des terrains inconnus. Y mettre son premier pas.

Le premier toucher de main, toucher la peau de l’autre, la texture, la chaleur. Rien de tout ça dans les films

Le premier baiser (ou tout ceux qui suivent après avec la personne aimée), la saveur des lèvres, le parfum de la peau de la personne que l’on désire. En quoi apprendre cela dans des films?

Et le reste, découvrir, lentement, doucement, le corps de l’autre, ses envies, ses refus, ses complexes même, et les vôtres. Tout cela est vrai, cela est beau. Regarder dans les yeux de l’autre, voir son désir ou plus important son accord.

Passer pour celui qui sait tout car il ou elle a vu des films… rend ridicule d’ailleurs! Je sais de quoi je parle, je les ai tourné. Je ne regrette pas ce que j’ai fait, mais je regrette l’usage qu’on en fait maintenant, parmi vous les jeunes! Ces films ne vous sont pas destinés, pas parce que vous n’y êtes pas prêts, ou pour vous cacher quoi que ce soit, mais parce que cela va vous éloigner de la vérité, cela va vous apprendre comment ne PAS faire!

Peur de passer pour celui ou celle qui ne sait pas? Merde! dites le! cela vous rendra même plus charmants, et attachants. Le sexe, n’est pas une chose technique, gymnastique ou “hard”. C’est une expérience unique, un cadeau, que vous partagez avec des personnes qui en valent la peine. Quand je dis partager, cela ne veut pas dire, prendre des photos ou vidéos, et ensuite partager avec ses potes ou copines, non, entre les deux personnes, comme un secret précieux.

Pourquoi il y a des films alors? Bien, pour les adultes, qui sont seuls, ou en couple depuis un bon moment et ont besoin de s’exciter un peu plus car ils connaissent déjà. Mais aucunement pour ceux et celles qui ont la chance énorme de découvrir ce monde magique, encore. Cette chance, vous l’avez, ne le gâchez pas en cliquant sur des liens sur le net. Il y a une expression en anglais qui dit: “curiosity killed the cat” ça, vous pouvez googliser.

 

Allez, soyez intelligents et respectueux, ne vous laissez pas influencer par les autres, découvrez ce monde par vous mêmes!

6 Commentaires
  • Patrick LAURENT
    Posté à 15:24h, 10 novembre Répondre

    Un éternel recommencement, l’Amour est si évident.

    L’Amour et faire l’acte est personnel, avec tous ces principes, ses folies, et ses plaisirs partagés.

    C’est un échange entre 2 êtres qui le consentent, pour le plus beau cadeau qui existe sur Terre : L’Union !

    Construisez votre façon de faire, sans oublier la spontanéité.
    Celle qui nous enrichie énormément.

    Le “sexe” n’est pas qu’un bout de viande, car sont expression est profonde (si je puis dire 😉 )

    Les sentiments nous amènent dans des actes séduisants, puissants…

    Le porno t’elle que l’a vécu Esther, était un passage.

    Elle a bien évolué sur le plus important, l’essentiel, l’Amour des Gens !

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 15:45h, 10 novembre Répondre

      merci mon ami, d’être tujours aussi bienveillant et présent 🙂

  • Thelismar Pierre
    Posté à 21:33h, 10 novembre Répondre

    Chacun apprécie sa propre expérience . Le sexe comme l’argent doit demeurer un moyen et ne pas devenir une fin sans issue ( dixit Serge ) . Il y a une vie après l’orgasme . Si nos priorités existentielles gravitent autour de l’organe reproducteur les producteurs se gaveront au propre comme au figuré . Ces pulsions devraient nous permettre d’aimer notre prochain en toute sérénité sans complexe dans une intimité pudique ouverte à un public averti !

  • Camielem
    Posté à 18:10h, 13 novembre Répondre

    Have you ever considered about adding a little bit more than just your articles? I mean, what you say is valuable and all. However think of if you added some great pictures or videos to give your posts more, “pop”! Your content is excellent but with images and videos, this site could definitely be one of the greatest in its field. Excellent blog!
    Anonymous links

  • DM
    Posté à 21:34h, 17 novembre Répondre

    Bon là, personne n’est mieux placée qu’Esther pour parler de la pornographie, tout du moins celle des années 90.
    Je serai moins “poétique” dans mon commentaire de la chose.

    Tout d’abord, derrière le tournage des scènes porno où le sexe est extrêmement esthétisé, les corps idéalisés et les rapports codifiés au point d’être déshumanisés, il y a l’envers du décor beaucoup moins rose.
    Quid du mal être des actrices/acteurs, des souffrances physiques et morales, du diktat de la chirurgie plastique, des drogues utilisées pour “tenir” le coup au propre comme au figuré et j’en passe…

    Puis de l’autre côté de l’écran, que se passe t’il ? Quel est l’impact du porno sur l’individu et sur les ados en particulier qui sont en phase de construction d’identité sexuelle ?
    La culture porno actuelle peut entraîner facilement les individus jusqu’à l’addiction, et là…DANGER.
    A force de visionnages, le porno peut, insidieusement, occasionner des dégâts inimaginables, sur les plans émotionnel, psychique et relationnel.
    De plus en plus courante, cette addiction entraîne des troubles parfois très graves: excitation puis honte, culpabilité, complexes, sexualité compulsive, repli sur soi, grande solitude, dépression, impuissance, déviances.
    Certaines personnes, plus vulnérables, atteignent un point de non retour.

    Pour illustrer cela, je vous recommande de visionner le film SHAME, de 2011 (multi récompensé) qui décrit l’engrenage et les dégâts de l’addiction au porno sur l’homme.

    Au-delà des effets négatifs du porno sur la personne, celui-ci est aujourd’hui reconnu comme l’un des travers du Capitalisme. Cela rejoint les thèmes de société chers à Esther et aux nobles causes qu’elle défend.
    On peut faire un parallèle porno/capitalisme, dont le socle commun est le consumérisme, où l’humain est réduit à l’état de marchandise, d’outil de satisfaction immédiate puis jetable.
    Le porno se fait le porte-voix idéologique qui légitimise notre système matériel d’inégalités.

    Le porno est un marché florissant qui rapporte des milliards, côté en bourse pour certaines multinationales, et donc considéré comme une ressource vitale dans certains pays. Le système capitaliste ne se pose pas de question de morale ni d’atteinte à la dignité humaine, il pense en chiffres, en Money.
    Le capitalisme se sert du corps et de la sexualité pour vendre ses produits (toutes les pubs érotisées ou à connotation sexuelle). Seule compte la marchandisation totale de la planète et du vivant, corps y compris.

    D’après certains sociologues, le porno répond aussi au besoin de stéréotypes racistes dégradants, à travers la représentation qu’il fait de la femme, et de l’homme.

    Il est par ailleurs démontré que, parallèlement à la croissance de la pornographie devenue hyper accessible, il y a eu explosion des violences liées au sexe (des abus domestiques aux viols les plus sordides).

    Les historiens quant à eux, ont fait remarqué que: “si vous voulez être violent envers un groupe, vous devez d’abord le déshumaniser. C’est une vieille méthode dans l’Histoire; les Juifs deviennent des youpins, les Noirs des nègres, les Femmes des salopes. Et personne ne change les femmes en salope mieux que le porno.”

    J’ai vu autour de moi les effets désastreux causés par l’addiction au porno, sur la personne et sur ses proches.
    Surtout si vous êtes ados, soyez très vigilant, le porno peut vous bouffer de l’intérieur, lentement mais sûrement sans que vous vous en rendiez compte.
    Et un jour ça vous explose au visage, certains ne s’en remettent jamais.
    Prenez soin de vous.

    Et comme le dit Esther : “Allez, soyez intelligents et respectueux, ne vous laissez pas influencer par les autres, découvrez ce monde par vous mêmes!”

    Bien à vous.

    • Esther Kooiman
      Esther Kooiman
      Posté à 21:54h, 17 novembre Répondre

      ouaaaaahhhhh ce comm est tellement fort et tellement bien que je le collerais presque dans l’article même! merci, merci, merci!!!

Commenter

Recevoir une alerte pour tout nouvel article ?

Fermer cette fenêtre